C’est le projet que porte Isabelle Sabatier.

Chanter devant les oeuvres de son père a toujours été une évidence pour l’artiste. D’abord, pour des raisons naturelles d’inspiration, puis parce qu’elle s’est rendue compte que l’expérience devenait multisensorielle.

« Dans ce milieu d’artistes orléanais dans lequel j’ai grandi, je me suis souvent retrouvée à chanter, au fil des vernissages, des moments de rencontres autour d’expositions », raconte Isabelle Sabatier. « Il y avait cette énergie intéressante à dialoguer avec les oeuvres, toutes esthétiques confondues. La démarche est devenue naturelle pour moi… »

Avec l’envie de mêler davantage la musique aux autres arts, elle a imaginé, il y a quelques années, le concept de ce qu’elle a appelé « Jazz expo ».

Un premier événement du genre a eu lieu en 2009 à l’église de Mardié avec Laurent Desmurs comme coéquipier. Un peu plus tard, en 2016, suite à la collaboration avec Jean-Christophe Briant, le projet grandit avec la collaboration d’autres artistes.

Aujourd’hui, elle a coeur, suite à sa qualification de professeure de yoga, d’ajouter les activités physiques au projet. Pour cela, elle s’entoure de professionnels de la danse pour sublimer les postures de yoga qu’elle aura choisit en lien avec les thèmes proposés sur les différents tableaux.

La musique

Isabelle Sabatier, touche-à-tout du jazz et du blues, mais aussi de la soul, aspire à consolider un répertoire original écrit pour « Jazz expo ».

Telle une performance en direct, certaines oeuvres seront source d’inspiration à la création à travers l’improvisation jazz. D’autres seront mises en lumière avec l’interprétation de reprises de standards de jazz réarrangés. Puis, comme une introduction à un nouveau décor, Isabelle Sabatier présentera ses propres créations.

L’art visuel

Si le concert prend aisément vie dans des lieux d’expositions, il peut aussi se dérouler dans des lieux de diffusion musicale classiques avec un dispositif de projection d’oeuvres. Chaque concert sera rendu unique grâce à une scénographie innovante.

Profondément portée par l’expérience live et convaincue par la performance artistique, souhaite mettre en lumière la création des arts plastiques sous toutes ses formes. Elle peut aller chercher les artistes soit directement dans leur atelier avec retransmission des productions du vidéaste, soit en discutant avec eux sur scène de leur oeuvres en cours.

Un aspect créatif simultané qui sera accentué par la présence d’un professionnel de l’audiovisuel, qui pourrait filmer en direct. Certaines images seront retransmises par projection, en fond de scène. En écho direct avec la direction musicale, un focus sur les détails de la création artistique sera palpable.

Inspirations et collaborations

Isabelle Sabatier ne s’interdit rien. Dotée d’une grande inspiration, l’artiste ne manque pas d’idées  pour « Jazz expo ». Si le fil rouge reste la musique, le fond du projet réside dans l’importance, selon la chanteuse, de davantage faire dialoguer les disciplines artistiques et d’aller plus loin dans l’expérience du spectacle vivant.

En faisant écho à son répertoire de jazz, qui sera façonné spécialement pour le projet, les oeuvres seront elles aussi choisies avec soin. Si le père d’Isabelle Sabatier, Gilbert Sabatier, possède des milliers d’oeuvres en tout genre. Il est l’auteur de 2000 peintures, de 800 sculptures, de 250 gravures, d’illustrations, d’œuvres présentes dans différentes expositions nationales et internationales.
Né en 1941 à Haiphong (Viêt Nam), et peintre depuis 1960, il vit et travaille à Orléans ainsi
que dans le Loir et Cher.
Sa première œuvre importante, La Cène, exposée au Salon des Artistes Français à Paris en
1963 fut acquise par l’église de Vineuil (Loir et Cher).
Il est le créateur de 19 périodes allant du classique aux recherches contemporaines.

http://www.gilbert-sabatier.fr/

Cependant, elle ne s’interdit pas de travailler avec d’autres artistes !

Les collaborations qui s’ouvrent alors sont multiples. Philosophie, arts plastiques, arts visuels… et pourquoi l’écriture d’un essai en direct ?

« J’avoue avoir une imagination débordante et j’aime penser que l’art n’a pas de limite. C’est à chacun d’y trouver du sens . Dans le blues, la charge émotionnelle est importante », explique Isabelle Sabatier. « Les textes portent des messages universels, fondamentaux. Cela permet sur plusieurs interprétations. Le fait de renforcer le sens des paroles, mais aussi le poids de la musique, par une intervention artistique ou philosophique, peut donner lieu à une belle synergie ».

Echange avec le public

Leitmotiv numéro un de « Jazz expo », c’est le mélange des arts mais aussi la connexion avec le public.

Echanger par des rencontres en amont ou en aval du concert à travers l’expositions d’oeuvres semblent important.

« Pourquoi ne pas mettre des mots sur les oeuvres par le biais de post-it ou via des applications tels que Wooclap qui afficheraient leurs impressions en direct ? Tout est possible ! ».

Perspectives

Isabelle Sabatier, en lien avec les musiciens liés au projet, travaillera son catalogue d’oeuvres en simultanée, de sorte à faire des propositions aux lieux de diffusion pour les futures expositions, même si les lieux sont également capables de soumettre des suggestions à l’artiste afin de participer activement à la production du spectacle.

Structure porteuse

Man sana in corpore sano, association installée à Mardié, accompagne les artistes depuis 2019 dans leurs projets, tant d’un point de vue administratif que sur des missions de production.

Les acteurs du projet

Isabelle Sabatier au chant, lectures de textes philosophiques de transition.

Jean-Christophe Briant, au piano

David Hazak à la basse

Johan Cortes à la batterie

Romain Evrard à la vidéo

Les lieux peuvent participer à la mise en relation des artistes du tissu local du spectacle et des publics.

Contact

Isabelle Sabatier

https://www.facebook.com/LABELSABATIER/

https://www.facebook.com/IsabelleJazzexpo/